L’apprentissage en milieu de travail : une solution à la pénurie de main d’œuvre?

L’apprentissage en milieu de travail : une solution à la pénurie de main d’œuvre?

Saviez-vous qu’au Québec, jusqu’à 40% des offres de stages sont non comblées pour certains programmes d’études et que, dans d’autres provinces canadiennes, dénicher des stages en français pour la clientèle étudiante s’exprimant dans la langue de Molière représente un défi de taille? L’adoption de d’autres formes d’apprentissage en milieu de travail par les établissements d’enseignement supérieur pourrait peut-être répondre à ces problématiques. Voilà une piste de solution qui a été abordée par un groupe de discussion formé en partie de membres de votre conseil d’administration lors du récent congrès de l’Association canadienne des spécialistes en emploi et des employeurs (ACSEE).

L’ACDEC-Québec ayant notamment pour mission d’influencer les orientations et les politiques ainsi que de promouvoir le développement de l’enseignement ATE et coopératif auprès des instances gouvernementales, des réseaux de l’éducation et du marché du travail, il apparaissait incontournable de participer au congrès annuel de l’ACSEE, alors que le marché du travail est en pleine transformation. L’événement avait lieu en mode virtuel du 15 au 19 novembre dernier.

Le groupe de discussion était formé d’Alain Tremblay, directeur général du Service des stages et du développement professionnel à l’Université de Sherbrooke, de Nayo Gariépy, conseiller en carrière et en transition professionnelle à l’Université McGill, et de Charlene Marion ainsi que Kim Bracken, de CEWIL Canada. S’est jointe à eux, notre présidente Sylvie Cayouette, conseillère en développement professionnel à l’Université de Sherbrooke. Comme vous le savez, Kim Braken est également membre du conseil d’administration de l’ACDEC.

Comment travailler ensemble pour trouver des solutions à la pénurie de main d’œuvre dans un contexte franco-canadien? Quelles sont les pistes de collaboration à explorer pour contribuer à l’émergence de l’apprentissage en milieu de travail (AMT), comme levier pour répondre aux enjeux de main d’œuvre et stimuler le rapprochement des communautés francophones à travers le pays? Voilà les questions qui ont été abordées.

No Comments

Post A Comment